Généreux vis-à-vis des personnes… Ici, là-bas et maintenant !

Dans votre café il y a bien plus que des grains torréfiés

Un café qui se respecte

Malgré la forte hausse du prix de notre matière première (lire notre article « le cours mondial du café à la hausse »), une recette de café ne s’élabore pas uniquement en regardant des colonnes de prix au kilo sur un ordinateur. L’élément de base, c’est le respect. Respect de notre environnement bien sûr, respect des saveurs également, mais aussi respect des personnes. Les producteurs là-bas, nos collaborateurs ici et les consommateurs évidemment.

Lorsque Charles Liégeois élabore la recette d’un café, il va sur le terrain, dans les vallées du Chiapas au Mexique, sur les bords du Kivu en République Démocratique du Congo ou sur les collines de Tarrazu au Costa Rica. Là, il y rencontre des femmes et des hommes qui donnent le meilleur d’elles-mêmes pour faire germer la terre et offrir le plus beau des grains. Des exploitations dont la plupart sont familiales et s’organisent en coopérative au sein d’un village ou d’un groupement de villages. Des communautés qui vivent au rythme des récoltes et dont le développement y est étroitement lié.

Un café qui fait la différence

Parce que nous savons que le café que nous servons ici peut vraiment changer la donne là-bas, nous travaillons main dans la main avec les producteurs en payant le fruit de leur travail au prix juste. Un prix qui permet d’avoir un travail décent et une vie digne. Alors, oui nous payons notre café un peu plus cher encore, mais c’est cette différence qui fait la différence.

Avec les consommateurs à nos côtés, nous pouvons soutenir ainsi des associations locales et accompagner des projets de développement, de sensibilisation ou d’éducation comme l’association Terres Solidaires qui développe avec les communautés indigènes du Chiapas un projet de diversification et de rééquilibrage alimentaire. Ou encore l’ASBL Comequi qui mène des actions de développement durable pour améliorer les conditions de vie de la population rurale au bord du lac Kivu.

Un café à visage humain

Derrière chacun de nos cafés il y a des visages. Celui du cultivateur qui arpente les flancs de sa montagne pour récolter à la main les grains d’un café qui sera puissant ou celui de sa femme qui, sous un soleil éclatant, fait patiemment sécher les fruits d’un café intense. Des grains qui sont accueillis chez nous avec joie et humilité. Des grains que nous travaillons avec respect pour leur faire exprimer leur terroir dans des cafés généreux. Des cafés de saveurs et de valeurs.

Des cafés qui se dégustent lors de la semaine du commerce équitable, mais qui sont toujours aussi bons quand on les savoure n’importe quel jour de l’année.

Partager :